Prise de mesure en dessin d'observation

Résumé de la vidéo :

Faisant partie des bases du dessin, la prise de mesure n’est pas difficile lorsqu’on reproduit une carte postale ou une photo. Mais elle peut être ardue lorsque l’artiste souhaite travailler sur un sujet en trois dimensions : un homme, une femme, etc. Dans cette vidéo, Marie Dubois explique en détail les démarches à effectuer pour prendre des proportions avant de pouvoir dessiner à l’échelle.

Mesurer un pot de calame et reporter les proportions sur le dessin

Les artistes auront besoin de quelques éléments pour pouvoir prendre des mesures dans un dessin en 3D : une baguette ou un crayon pour la visée, un fil à plomb pour avoir une ligne verticale et une feuille blanche classique pour les horizontales.

Avant de pouvoir reporter les proportions dans un dessin, il faut d’abord passer par plusieurs étapes. Un pot d’artiste contenant plusieurs calames va servir d’exemple. La visée du modèle, s’effectue avec un bras tendu et un œil ouvert. La prise de mesure commence toujours par la largeur en utilisant le pouce comme un curseur. Ce sera la proportion obtenue qui sera reportée sur toute la longueur. Dans le cas de ce pot par exemple, la hauteur équivaut à deux largeurs plus une autre pour les calames.

Pour dessiner à l’échelle, il faut définir la largeur souhaitée et appliquer les proportions recueillies un peu plus tôt. Pour l’esquisse du pot, la longueur équivaut à deux largeurs. Le rajout d’une autre hauteur est nécessaire pour les calames. Il est possible voire même nécessaire de tout effacer et de recommencer lorsque le dessin n’est pas bien équilibré. Au final, le but serait de retrouver la base et le sommet de la boite en trois dimensions.

Les aplombs et les horizontales lors de la prise de mesure

Le fil à plomb permet d’obtenir les verticales d’un modèle en 3D. A défaut, un simple objet un peu lourd pendu au bout d’un fil fera l’affaire comme c’est le cas dans la vidéo. Dans l’exemple du pot, trouver ses aplombs est facile puisqu’ils sont visibles. Mais il arrive qu’ils ne soient pas si apparents lorsque la pose est complexe ou que le modèle utilisé est une nature morte élaborée. C’est avec cet outil que Marie a pu vérifier l’alignement du calame avec le trou du tabouret sur lequel la boite est posée. Cette méthode facilitera l’obtention des aplombs avant de dessiner.

Pour les horizontales, la perception de l’œil n’est pas toujours réelle notamment dans le cas d’un dessin de perspective. Pour obtenir le bon angle, il suffit d’utiliser une simple feuille de papier. Placé à l’horizontal devant soi puis abaissée petit à petit,  elle va former un écartement avec le sujet en 3D : c’est la mesure à reporter sur le dessin.

Pour conclure, prendre des mesures fait partie des bases du dessin. Il peut devenir un réflexe après quelques entrainements. L’œil commence à s’habituer petit à petit et il est possible de s’en passer au bout d’un certain temps.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [Marie A. Dubois le 15/10/2015]

    Merci Viviane. En dessin, le meilleur moyen d'avancer, c'est de pratiquer. Dessiner un peu tous les jours, c'est très bien !

  • [Viviane le 15/10/2015]

    Merci Marie pour tous ces cours;-) j'ai toujours "gribouillé" un peu par plaisir mais aujourd' hui j aimerais vraiment apprendre, alors même si je n' ai pas beaucoup de temps libre je m' accorde au moins 10 mn par jour et beaucoup plus le WE, vous nous donnez envie de progresser.

  • [Marie A. Dubois le 12/09/2015]

    Moi, c'est Marie. Mais ça n'est pas grave ;-)

  • [Cyan le 11/09/2015]

    Merci Anne pour votre réponse et à bientôt pour ce nouveau sujet du cadre/viseur.

  • [Marie A. Dubois le 05/09/2015]

    Non, le cadre/viseur est un outil complémentaire qui sert, entre autre, à cadrer le sujet comme on le fait avec un appareil photo. C'est un bon sujet pour une prochaine vidéo.

Page: 12

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 06mn35