Quelle position adopter en dessin

 

Ceci est un extrait. La vidéo est disponible en location ici >>>

 

Vous ne visualisez pour l'instant qu'un extrait de la vidéo.
L'intégralité de cette vidéo est disponible en location ou par abonnement.
>> Toutes les options sont accessibles à droite de la vidéo <<


Résumé de la vidéo :

Les postures et la position à adopter pendant une séance de dessin d’observation paraissent évidentes mais ce n’est vraiment pas le cas. C’est un sujet important parce que l’emplacement du corps par rapport au support et au modèle va influer sur la qualité du travail. Il faut adopter la bonne posture dès le départ afin qu’elle devienne une habitude au fil du temps. 

La posture verticale pendant une séance de dessin

La posture debout en dessin d’observation est particulièrement conseillée par les professionnels des beaux-arts. Cette position permet aux peintres d’avoir sa toile et son modèle dans un même champ visuel. En outre, ils peuvent aisément prendre du recul pour voir de loin le fruit de leur travail. Cette posture n’est pas dédiée uniquement aux dessins à main levée. Elle peut aussi être adoptée pendant une séance de peinture ou d’aquarelle.

Pour réaliser un portrait par exemple, l’artiste peut dessiner sur un chevalet. Comme ce dernier peut être réglé suivant la taille du peintre, la toile pourra être calée à la bonne hauteur au niveau de son visage et son bras sera à l’horizontal pendant toute la séance. Se mettre debout devant le chevalet est la meilleure posture pour un dessin d’observation pour trois raisons. Premièrement, le travailleur dispose d’assez d’espace et de liberté pour exercer son art. Deuxièmement, le fait de dessiner à la verticale élimine le risque de déformation, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on peint à plat. Troisièmement, l’artiste n’aura pas à se courber ou à tourner la tête pour voir le modèle puisqu’il est déjà dans son champ visuel, tout comme son tableau.  Il n’a juste qu’à changer de regard pour passer de l’un à l’autre. Le temps pendant lequel le modèle devra rester immobile, très important pour les portraitistes, sera également réduit.

Lorsque l’artiste est droitier, le modèle doit être positionné du côté gauche pour favoriser son bien-être. De cette manière, son bras ne pourra pas perturber la séance de dessin d’observation lorsqu’il est à la verticale. Ce sera l’inverse s’il est gaucher.

La posture assise pour dessiner

La posture assise en dessin d’observation est possible lorsque l’artiste utilise un carnet de grande taille. Après avoir pris position sur une chaise, il faut prendre une autre et appuyer son bloc dessus afin de pouvoir travailler à la verticale. Il est très important que le plan soit toujours incliné sinon le dessin va se déformer. Lorsqu’on maintient le carnet à bout de bras, on obtient quand même un recul. En prenant cette posture, le dessinateur utilise le même principe que le chevalet de table. Le modèle n’est plus sur les côtés mais devant soi donc toujours dans le même champ visuel que la toile.

 

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [Karine BRAGARD le 03/04/2017]

    oui, il existe même des petites tables inclinables en bois, qui se posent directement sur la table de travail...avec l'avantage de n'être pas très chères et qui sont très robustes.

  • [Marie A. Dubois le 05/09/2015]

    Dans cette vidéo, j'explique la position idéale pour le dessin d'observation, qui permet de voir à la fois son modèle et son dessin. Dans certains cas, et avec certaines techniques, on peut travailler à plat sur une table. L'idéal dans ce cas, c'est d'incliner un peu son plan de travail pour avoir une meilleure vision de son dessin.

  • [Cyan le 05/09/2015]

    Bonjour,Merci pour l'explication concernant la position à tenir devant son dessin. Marie A Dubois a précisé quelque chose que je n'avais pas comprise. En effet, je dessine toujours ma feuille de dessin à plat sur le bureau. Je vais donc corriger la position à partir de maintenant.

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 03mn58