Dessiner des Cosmos

 

Ceci est un extrait. La vidéo est disponible en location ici >>>

 

Vous ne visualisez pour l'instant qu'un extrait de la vidéo.
L'intégralité de cette vidéo est disponible en location ou par abonnement.
>> Toutes les options sont accessibles à droite de la vidéo <<


---------- Introduction

Tu le mérites bien Marie.

Oh des fleurs !

Voilà

Oh Fred ! oh merci.

Bon c’est pour eux c’est pour eux.

Ah oui ?

Qu’est-ce que tu vas nous faire avec ça ?

Ah ce n’est pas pour moi ?

Ben si aussi bien sûr.

Et bien aujourd’hui on va donc dessiner des Cosmos et voir un peu comment on les construit comment on démarre le dessin. On va en aboutir une…

Voilà

Et c’est surtout pour…

La construction…

La géométrie qui se cache derrière cette fleur magnifique et ?

Et on va les dessiner.

Avec la patte de Marie. On y va.

---------- Démonstration

Donc les fleurs qu’on va dessiner ici s’inscrivent en fait dans un cercle un peu comme des marguerites ou des soucis ou des fleurs comme ça…

Oui.

Et donc on va travailler avec des ellipses. On va commencer par la grosse fleur qui vient en avant donc qui fait quand même pratiquement un quart du bouquet. Donc on va la rentrer dans une ellipse alors même si sa forme de pétale à priori ne ressemble peut-être pas à une ellipse mais en fait elle est ici quasiment vue de face donc on est presque dans un cercle.

Voilà donc on va la dessiner comme ça et le cœur qui est légèrement désaxé parce qu’en fait la fleur étant en creux un peu en cône…

Oui.

Et avec la perspective, le cœur va se retrouver désaxé.

Il ne faut surtout pas le faire au centre quoi ?

 

Alors on va placer simplement vraiment très très simplement toutes les fleurs et ensuite on va venir rentrer un petit peu plus en détail. Donc celle qui est un peu plus à l’horizontal donc ici c’est pareil, l’ellipse alors elle est un petit peu ici, elle va se retrouver comme ça un peu en biais.

Donc il faut en fait bien observer l’orientation de la fleur. Et le cœur qui lui est aussi décentré parce qu’en fait donc la fleur est toujours en cône donc le cœur est ici  Donc on y reviendra sur tout ça après.

On a une fleur qui est là. Donc en fait l’ellipse cette fois-ci est comme ça en fait et on voit le cône qui se… qui vient là avec l’endroit de la tige et le cœur qui est un peu caché là par les pétales qui est ici qui est dans le creux. Donc on le voit bien ici ce cône, la fleur qui est dans un cône.

Et la dernière qui est un peu cachée par celle-ci, qui est là. Et donc là le cône est dans l’autre sens. Donc en fait il faut observer un peu la perspective de toutes ces fleurs. Et ça nous permet de dessiner les pétales dans le sens de la fleur. Ici le cœur de la fleur on ne le voit pas puisqu’il est à l’intérieur. Je vais tracer simplement les tiges pour avoir leur direction  Le but ici c’est essentiellement de dessiner des fleurs donc...

Donc à partir de cette construction très très simple, on va venir maintenant mettre les pétales. Et donc la nature est construite mais pas régulière donc dans ce cercle qui pour l’instant est quasi parfait on va venir placer les pétales mais d’une manière naturelle.

Donc en partant du cœur, le plus simple c’est d’observer la direction les principales directions des pétales. Et ces directions des pétales elles doivent accentuer cette idée de creux en fait  elles doivent faire comprendre l’idée du creux de la fleur là.

Donc pour l’instant je ne termine pas le bout on verra après. Donc je mets vraiment la direction. Et ici dans le cercle, je vais observer les pétales qui dépassent du cercle et celles qui sont à l’intérieur. Par exemple celle-ci elle est en biais comme ça  Celle-ci est un peu plus longue.

Ici on est plus court. Le pétale est plus court et celle-ci va ressortir par-là.  Ici elle va ressortir un peu. Celle-là elle est plus… alors on en a une qui est courte ici qui vient pratiquement se recourber comme ça, un petit peu plus difficile à dessiner et celle-ci qui dépasser. Je suis allée un peu fort là.

Alors ici sur mon crayon, j’avoue que j’appuie un peu fort pour que vous voyez bien mais ce travail-là si vous le faites, vous pouvez vraiment le suggérer, travailler très très légèrement, ce qui permet de gommer plus facilement et de revenir plus facilement si on s’est trompé s’il y a des choses à corriger.

Donc une fois que j’ai fait ça, je prends quelques instants pour bien observer avant d’aller plus loin dans le détail, de bien observer si ça fonctionne si tout est correct. Voilà donc là je prends quelques minutes pour analyser mon travail avant de continuer.

Donc je vais travailler de la même manière sur les autres donc en plaçant la direction des pétales. Et donc ici comme la vue est plus en perspective que sur celle-là, les pétales qui vont être ici seront un peu plus écrasés visuellement que ceux qui sont de face là. Ce n’est peut-être pas évident évident mais en fait ceux-ci paraitront plus étroits par exemple que ceux qui sont là qui sont vus de face.

Et une chose aussi, en dessin on peut faire de multiples traits en fait chercher un peu où va être le bon trait. On n’est pas obligé de faire directement le trait au bon endroit et ensuite avec la gomme on peut retoucher et c’est l’œil quelques fois qui va déterminer quel est le bon trait. Si on l’a fait 2 ou 3 côte à côte, c’est l’œil qui va à un moment donné dire c’est celui-là qui est bon qui est juste.

Voilà donc maintenant je vais dessiner le bout des pétales donc dans mon ellipse mais en sortant de l’ellipse en rentrant dans l’ellipse suivant la forme de la fleur.

Donc voilà la base est placée. Maintenant on va gommer le superflu et puis rentrer un peu plus dans le détail fleur par fleur.

Cette base qu’on vient de faire assez rapidement en la gommant un peu… enfin déjà comme je vous ai déjà dit, la faire un peu plus légère que moi mais en la gommant un petit peu, ça peut être une très bonne base pour faire de l’aquarelle ou pour faire de la peinture. Ça suffit en fait.

Oui ok ça marche.

Bon par contre ici on va faire du dessin donc on va aller un tout petit peu plus loin dans le dessin.

Et dans les valeurs aussi.

Voilà donc on va recommencer par celle-là.

D’accord.

Et donc je vais enlever… maintenant je vais enlever mon ellipse. Je vais gommer un peu tout ce que j’ai fait à la gomme mie de pain. Et je vais venir redessiner donc dans la précision.

Et donc essayez aussi de bien comprendre maintenant ce qui se passe dans cette fleur et venir rajouter un peu d’ombre et de lumière. On ne va pas aller trop loin dans les ombres et les lumières on va plutôt travailler un petit peu en texture parce que ces fleurs ont des plis-là qui sont assez jolis on va les travailler un peu au trait.

Donc le cœur je vais revenir un peu sur le cœur qui n’est pas… alors je l’avais dessiné un peu rond. En réalité il s’inscrit dans un cercle mais il n’est pas exactement rond donc on va venir un petit peu le déformer  Alors ce côté pas tout à fait rond c’est ce qui va donner le côté naturel puisque dans la nature on est rond mais il y a toujours des petites choses qui ne rentrent pas dans la case.

Donc je reprends mes formes en appuyant maintenant là où j’ai besoin de dessiner. Par exemple ici on a l’ombre qui vient derrière. Là je peux appuyer plus fort sur mon crayon que au bout du pétale.

Donc là je termine le dessin un peu plus précis des pétales et ensuite je vais donc continuer à préciser tout ça et notamment au niveau des ombres et des lumières pour que l’ensemble… pour qu’on ait bien le volume de la fleur.

Donc ici j’ai mis les grosses masses d’ombre et de lumière… pardon les principales que je voyais et je vais continuer à préciser les ombres et les lumières de manière à creuser les pétales et à les rendre plus vivantes  Et ensuite je vais rapidement faire un graphisme ici dans le cœur pour qu’on sente les matières la texture du cœur qui est différente des pétales. Donc je vais continuer un peu à donner du volume à tout ça.

Donc ici il y a celle-ci qui est assez compliqué à faire comprendre puisqu’elle revient un peu comme ça par-dessus donc elle est un peu plus délicate que les autres donc je vais continuer tout doucement.

Donc maintenant je vais mettre un petit peu de matière dans le cœur là pour le différencier des pétales donc sans tout expliquer parce que c’est un peu compliqué quand même. En fait on a des… on a de l’ombre ici et puis on va travailler avec des petites tâches plus ou moins foncées.

Donc voilà je vais arrêter là pour l’instant. Et donc on peut comme ça travailler les quatre fleurs l’une après l’autre.

 

Là ça y est.

Ça y est.

Bon ce n’est pas terminé en fait parce que c’est assez long à faire mais le but c’était de montrer comment on construit l’ensemble, comment on construit chaque fleur et ensuite comment on aboutit le dessin d’une fleur. Après ça s’applique à toutes.

J’adore. Moi j’adore quand c’est justement comme ça dans cet état-là tu vois. Tu vois un truc assez abouti et puis le reste est à en devenir. Moi ça me plait.

Alors que c’est toujours le problème de savoir à quel moment on s’arrête.

Moi je trouve que là il y a un quelque chose il y a quelque chose il y a tout. Bon à vous de voir ce que vous en faites bien sûr. L’important c’était la géométrie, la construction de l’ensemble.

Voilà et voir quand même comment on peut en terminer.

Bien sûr.  A vous maintenant.

 

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [SYLVAINE MACE le 05/01/2017]

    Cette vidéo est très intéressante, je suis en train de commencer les cosmos, pas évident mais je vais continuer... Merci Marie !

    [Marie]

    Bonjour Sylvaine, Après les cosmos, dessinez d'autres fleurs, si possible d'après nature, plutôt que d'après photos. Je vous encourage à pratiquer le plus possible.

  • [Marie A. Dubois le 23/08/2016]

    Merci Georges ! Dans la vidéo, j'ai utilisé un crayon HB pour le dessin de base et un crayon 2B pour les ombres. Vous pouvez utiliser des crayons de couleur, votre dessin servira alors de base pour une mise en couleurs.

  • [LESUR Georges le 22/08/2016]

    j'ai déjà peins des fleurs selon d'autres techniques !dans cette démo au crayon (quelle dureté s.v.p.) je découvre la fraicheur et le réalisme.. est il possible d'obtenir un tel résultat aux crayons de couleur? merci pour votre réponse! Georges....

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Initiation
Genre Les Exercices
Style Natures mortes
Durée de la Vidéo 19mn30