La préparation du support opaque gris sur rouge

Résumé de la vidéo :

La préparation du support opaque gris sur rouge entre dans le cadre des techniques traditionnelles. Cette pratique a été très utilisée en France, en Italie et en Espagne au XVIIe siècle. Le rouge a été choisi pour son opacité et sa propriété très couvrante. Il donne également une teinte particulière au support. C’est pour cette raison qu’il faut le recouvrir de gris clair, une couleur neutre et plus facile à travailler.

Le fond rouge

La première étape de cette méthode traditionnelle consiste à préparer la couleur. Il faut mettre une dose de peinture à l’huile ocre rouge terre opaque dans un récipient avec un quart de dose d’essence. Le mélange doit rester gras et surtout pas trop liquide. Il vaut mieux donc y aller doucement. Et si le résultat n’est pas assez fluide, il est toujours possible de rajouter un peu d’essence. Il faut prendre son temps pour bien mélanger le tout avec un pinceau rond assez dur en soie de porc.

Ensuite, le mélange de couleur rouge est appliqué sur le support encollé avec un spalter assez nerveux. Comme la peinture est assez couvrante, le travail n’est pas difficile et surtout inratable. Travailler à l’huile est fort intéressant car le temps de pose est plus élargi. Pour égaliser la couche, le spalter doit être passé dans l’autre sens. A la fin, il faut laisser la peinture durcir pendant une semaine avant d’entamer la seconde couche.

Le fond gris clair

Après une semaine de pose, la surface est sèche. Une couche gris clair va être alors passée par-dessus le rouge d’avant. Pour préparer cette couleur, le procédé reste le même. Il faut mettre du blanc et une pointe de noir dans un récipient puis rajouter de l’essence. La proportion reste la même : trois quart de peinture et un quart d’essence. Il ne faut pas hésiter à remettre du blanc si c’est nécessaire mais pas de noir car c’est risqué. Il faut y aller progressivement avec l’essence pour que le mélange ne soit pas trop liquide et prendre le temps de bien remuer pour que les deux ingrédients soient bien homogènes.

La couche gris clair, presque blanc cassé, est appliquée de la même manière que la première. Si la peinture n’est pas assez couvrante, il suffit de passer une deuxième couche en veillant à laisser un temps de séchage entre deux. La seconde couche doit être un peu plus épaisse pour bien respecter la règle du gras sur maigre.

Conclusion

Pour préparer un support avec une couleur forte comme le rouge ou le brun, il est préférable de le couvrir de gris clair afin qu’il reste neutre et facile à travailler. Et pour pouvoir utiliser de la peinture à l’huile, le fond doit être toujours bien sec. Pour être sûr que l’eau est vraiment partie, il suffit de toucher le support avec le dos de la main. L’humidité est encore présente s’il est frais. Cette recommandation est valide après la réalisation de certaines techniques de préparation comme l’enduit maigre.

Catherine Courdil

Catherine Courdil

Troisième Art est l'atelier de Catherine Courdil-Bouthinon, artiste-peintre que des années d'études artistiques et de recherches personnelles ont formée aux techniques anciennes.

Aujourd'hui spécialisée dans la copie de tableaux de Maîtres, le portrait contemporain et le nu, cette artiste applique à son travail le savoir faire technique des anciens peintres.

  • [Prenom Nom le 11/12/2016]

    bonjour!
    si j'ai bien compris cette étape se fait apres l'encollage? il n'ya donc pas d'enduction ni d'impermeabilisation?
    merci
    Viviane

  • [Jean-Paul TIZIANO le 20/09/2016]

    Bonjour Catherine,
    Bravo pour toutes ces démonstrations excellentes et le retour aux sources classiques.
    J'avais une question à vous poser : utilisez-vous le minium, le blanc de plomb et l'huile noire pour les imprimeures rouges et grises? Je sais que ces produits ne se trouvent pas dans le commerce, mais, restent accessibles aux restaurateurs. Je trouve intéressant leurs pouvoirs siccatifs pour être sûr du séchage de la préparation et pouvoir peindre ensuite gras sur maigre. Dans le même ordre d'idée, utilisez-vous l'huile noire dans vos médiums et quelles recettes?
    Toujours intéressés par vos présentations de techniques anciennes, j'attends avec impatience vos nouvelles démonstrations (enduit à la caséine sur le bois, etc.)
    Cordialement.
    Jean-Paul

  • [Catherine Courdil le 15/10/2015]

    Bonjour Koleth,Rien n'empêche de réaliser cette ancienne recette à l'acrylique, mais cela ne présente pas vraiment d'intérêt. En effet, cette double imprimeure sert à boucher les pores de la toile et à bloquer la lumière. A l'acrylique une couche suffit. En revanche la teinte de l'imprimeure reste importante pour l'influence qu'elle aura sur les couleurs à l'huile qui lui seront superposées.Je rappelle qu'il ne faut pas appliquer l'acrylique sur un support préparé à la colle de peau.

  • [Koleth le 25/09/2015]

    Bonjour Catherine !! peut-on utiliser cette technique à l?acrylique ?? et j?attends la vidéo Fred, sur l?histoire de cette technique. Merci à vous ;)

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Huile
Difficulté Expertise
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 09mn25