Travailler les textures

---------- Introduction

Valérie il y a une demande. J’aimerai bien que tu nous fasses un tableau original, techniques mixtes, matière etc. avec des sables et puis avec tu vois.

Ça tombe bien.

Ca alors.

On a à notre disposition des textures justement qui sont hyper intéressantes parce qu’on peut à la fois les utiliser pour un rendu un peu minéral, sa bleu dans leurs propriétés de base donc c’est dans leur couleur d’origine mais on peut aussi les colorer. Donc on va pouvoir mélanger un petit peu les deux univers et créer quelque chose de mixte.

Et moi j’adore la couleur donc je suis à la fête. On y va.

On y va.

---------- Démonstration

Le rituel Valérie on comme par le matériel.

Donc on comme par donc un carton toilé.

Oui.

Alors soit blanc qu’on va peindre avec du gesso noir avec un spalter…

D’accord.

Ou alors, moi je suggère aussi d’utiliser une toile qu’on a déjà faite et qu’on aurait envie de recouvrir.

De la récup quoi

Voilà puisqu’on va recouvrir de matière.

Oui.

Deux gels sable donc un noir et un rouge, du mortier cristal, du mortier noir mais cassé et un petit peu de couleur donc là j’ai pris une peinture iridescente bleu vert.

D’accord ok c’est bon.

Alors avec le ruban crêpe on va commencer à délimiter une zone au choix donc là je fais un carré.

Oui.

A la main ?

Oui mais on peut aussi le faire avec une règle

Oui mais là ça va.

On peut se permettre de faire quelque chose qui ne soit pas complètement régulière

Oui je suis d’accord.

Je n’ai pas mes lunettes.

Alors je vais commencer par le gel couleur rouge. Alors il ne faut pas s’étonner le gel quand il est frais n’a pas tout à faire la couleur finale

Oui, c’est vrai

Donc là il sera beaucoup plus orangé en fait en séchant donc là on l’étale au couteau.

Parce que le liant il devient transparent en fait ?

Voilà parce qu’en fait on a la colle qui est très présente. Donc on étale tout simplement au couteau. Et on va créer des… on va graver un petit peu ce sable avec le couteau de façon à faire des lignes. Alors soit on récupère le sable on le met ailleurs soit on l’élimine.

Et une fois qu’on a fait les traces, on va repasser un peu le couteau pour les rendre un petit peu plus naturelles.

Moins fortes oui.

Ensuite on va passer au mortier noir mi cassé qui est beaucoup plus crémeux, qu’on va pouvoir travailler un peu plus en épaisseur.

Il ne faut pas hésiter à faire se chevaucher un peu les sables. Ils peuvent se mélanger donc ça peut créer justement quelque chose d’assez jolie.

Ensuite le sable noir donc qui est très gris lorsqu’il est frais et qui va devenir complètement noir au séchage.

De belles matières.

Oui.

Alors là je vais prendre le mortier cristal qui est très transparent. Et je vais le colorer dans une petite coupelle, une petite palette. Donc je vais le mélanger directement avec la couleur donc je mets la couleur acrylique de façon à créer un sable, un mortier coloré.

Alors ce qui est intéressant dans le mortier cristal c’est qu’en fait il est très iridescent puisqu’on a des cristaux de quartz dedans donc ça donnera bien qu’il soit teinté, des reflets scintillants.

Donc une fois que les sables sont placés, on va pouvoir donc les fondre les uns dans les autres donc pour avoir des frontières un peu moins raides. Et en les étalant de façon un petit peu irrégulière c’est-à-dire qu’ici je laisse des petites particules un peu plus aérées alors que là je lisse un petit peu plus.

Et pour terminer je vais prendre la couleur iridescente toute seule sur le couteau et je vais essuyer mon couteau de façon à créer et à utiliser le fond noir et créer des motifs irréguliers.

Alors il n’est pas utile d’attendre forcément très longtemps pour enlever le ruban crêpe. Alors je vous conseille de tester c’est-à-dire que si en enlevant le ruban les matières restent bien droites, on peut l’enlever à ce stade-là.

Voilà sachant que s’il y a des petites bavures, il suffit de repasser un petit peu de gesso noir de façon à corriger.

 

Il suffit de demander en fait. C’est canon c’est superbe.

C’est tout simple.

J’adore. J’adore cet effet. On tire vers les choses précieuses, les pierres, les… tu vois ?

Oui parce qu’en fait il y a plein de petits reflets qui scintillent qui brillent qui renvoient la lumière.

Et puis il y a un écrin, un super écrin ça va super bien.

Ca permet de contenir un petit peu des gestes quand on a un peu peur de voilà de ne pas trop maîtriser l’abstrait, ça permet de rester propre et de proposer quelque chose d’assez simple à réaliser

Super. C’est magnifique. C’est à vous aussi maintenant. Allez-y.

Valérie Telesca

Valérie Telesca

C’est dans le métissage que Valérie Telesca, plasticienne franco-italienne, trouve sa véritable expression…

D’abord photographe (un calibrage de l’œil aux formes et aux couleurs !), elle se consacre ensuite à la peinture pour exprimer sa vision du monde.

 

Au cœur de sa démarche : un dialogue entre matières et couleurs, le processus chromatique étant considéré comme agent de transformation de la matière, capable de la révéler et de la transcender. 

 

Membre d’un mouvement international d'expérimentation artistique depuis 2012, l’artiste consacre ses actuels travaux de recherche sur les matières de récupération telles que papier et carton à travers œuvres en 3D et installations. 

Intervenante en arts plastiques dans des structures auprès de publics variés, son approche de la pratique artistique vise à stimuler la créativité, à ouvrir la sensibilité à de nouveaux horizons et surtout…à apprendre à oser !

Dans son atelier lillois, elle propose des cours et stages autour de la matière et sa transformation par la couleur.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
WebTV Oui
WebTV Page CMS 88