La copie est-elle un Art ?

Résumé de la vidéo :

Aujourd’hui, c’est le lancement d’une série de micro-conférence sur un sujet fascinant qui est la copie. Cette nouvelle rubrique est prise en charge par une experte en la matière puisqu’elle occupe la fonction de copiste au Palais des Beaux-Arts de Lille.

La définition d’une copie

La copie, dans le monde de l’art, est la reproduction d’une œuvre. Elle peut prendre différentes formes. Ca peut être la reproduction d’un auteur par lui-même c’est-à-dire un peintre qui refait ses tableaux pour diverses raisons et signe lui-même les copies. Celles-ci sont alors considérées comme des originaux multiples. Il y a également les répliques officielles de petite dimension réalisées en atelier. Les copies des tableaux des grands maîtres réalisées également par des grands maîtres sont de véritables œuvres d’art.

La copie est vraiment utile pour plusieurs raisons. Elle permet de faire revivre des œuvres complètement disparues. Comme les écrits mentionnent leur existence, il est tout à fait possible qu’elles aient été copiées par quelques artistes. Elle facilite également la conservation et la multiplication d’un tableau en vue d’une présentation. La copie joue un rôle important dans l’enseignement et dans la création.

Historique de la copie à travers les siècles

Même si la copie est un sujet passionnant et fascinant, elle n’a plus à ce jour ni le sens, ni la valeur, ni la fonction qu’elle avait avant. La reproduction n’a pas une très bonne réputation, à tort, selon le Conservateur du Palais des Beaux-Arts de Lille qui a dit que : « Qu’on soit devant un paysage, un modèle ou un tableau, on fait une œuvre nouvelle. Tout tableau est une invention ». Il est très heureux qu’il y ait des copistes travaillant dans son musée. Ce nouveau thème va permettre de faire un tour d’horizon sur la copie en traversant l’histoire et tous les usages.

Il est vrai que la copie a des valeurs différentes. Elle n’est pas bien vue aujourd’hui à cause de la confusion qui règne entre la reproduction et le faux. Mais dans les temps anciens, la copie était une tradition. Les modèles copiés ont été inspirés d’une banque d’images conservée dans un cahier au sein de chaque atelier. Grâce aux échanges, une sorte de communauté d’images ont existé durant le Moyen âge.

Par la suite, la copie a évolué. Elle a servi à l’enseignement des élèves et des apprentis dans les ateliers. Ils copiaient le maître de façon à ce que ce dernier puisse signer toutes les œuvres reproduites. Cette pratique s’est transformée au fil du temps. Il y a eu vers la fin du XVIe siècle une véritable évolution puisque la propriété intellectuelle a commencé à se mettre en place. De plus en plus d’auteurs signaient leurs œuvres. La copie n’a jamais eu autant de succès. Les artistes l’ont faite par exemple pour des questions religieuses. Ce sont surtout les objets prisés qui font l’objet d’une réplique.

Et puis au XVIIe siècle, les maîtres copiaient les maîtres. A travers les exemples, on voit que les résultats sont vraiment passionnants. Au XIXe siècle, la notion de copie était tout à fait différente si bien que les originaux étaient multiples. A la fin de ce siècle, il y a eu une vraie rupture. La copie n’a jamais été aussi prospère qu’à cette époque. Les artistes y passaient des heures, il y a eu le musée des copies et cette pratique a été introduite dans l’enseignement de façon assez étonnante. Au XXe siècle, la copie est devenue interprétative donc il y a eu des variations, des remix en quelque sorte.

Cette rubrique va traiter un à un plusieurs sujets relatifs à ce métier extraordinaire : la différence entre l’original et la copie, les répliques des grands maîtres, la conservation des œuvres, le faux et la copie, etc. Tous ces thèmes donnent envie mais il faut avoir de la patience. La suite arrivera bien assez tôt.

Catherine Courdil

Catherine Courdil

Troisième Art est l'atelier de Catherine Courdil-Bouthinon, artiste-peintre que des années d'études artistiques et de recherches personnelles ont formée aux techniques anciennes.

Aujourd'hui spécialisée dans la copie de tableaux de Maîtres, le portrait contemporain et le nu, cette artiste applique à son travail le savoir faire technique des anciens peintres.

  • [Beyssac marie paule le 29/05/2016]

    Excellente initiative! j'en suis tout comme vous heureuse et enthousiaste.

  • [Catherine Courdil le 13/11/2015]

    Bonsoir Nina, et merci pour cet échange!. La copie est la plus fidèle amie des peintres, à suivre dans les prochaines vidéos! A bientôt!

  • [Nina Sainzelle le 11/11/2015]

    Un sujet hyper intéressant, hâte de connaître la suite ! merci pour le partage :)

  • [Catherine Courdil le 01/11/2015]

    Bonsoir Pascaline, que dire de plus que Fred, sinon merci pour ce commentaire enthousiaste!

  • [Fred le 01/11/2015]

    Pascaline tu n'as encore rien vu ... Si tu savais ce qu'on vous prépare... Je suis impatient de tout publier, tout dévoiler, mais il faut laisser le temps au temps... Laisser au public le temps de savourer... Laisser aux équipes le temps de tourner et de monter les vidéos... Mais nous avons planifié déjà des dizaines de sujets...

Page: 123

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Conférences
Difficulté Initiation
Genre Les Conférences
Durée de la Vidéo 07mn06