Variations en noir et blanc

---------- Introduction

Valérie, tu vas nous faire découvrir des variations en noir et blanc en t’inspirant d’un grand artiste.

Oui on va s’inspirer de Pierre Soulages pour plusieurs raisons donc à la fois pour les couleurs donc le noir et le bleu intense mais justement Soulages n’étant pas simplement le noir puisqu’on a souvent tendance à ne voir que le noir de Soulages. En fait il permet de travailler des tas de techniques qui sont très intéressantes puisqu’on peut travailler les transparences, les volumes, les reliefs, les médiums. Et c’est ça qui va nous ici.

Donc là dans cette épisode ?

Dans celle-ci on va travailler plus précisément l’utilisation de différents médiums pour comprendre déjà ce qu’on peut en faire et ce sera l’occasion justement de travailler en noir et blanc avec des variations justement, des nuances différentes.

Il ne faut pas être perturbé par les couleurs et les jeux de couleurs etc on fera noir et blanc.

Et un petit rappel de ce qu’est un bindex, ce qu’est un gel.

Ça fait toujours du bien.

Ça fait du bien.

On y va.

---------- Démonstration

Alors Valérie le matériel pour cette variation de blanc ?

Forcément on va prendre une couleur blanche et une couleur noire acrylique, peinture quand même haute viscosité on en a besoin, un bindex donc ici j’ai pris brillant mais ça aurait pu être…

Un liant acrylique.

Un liant. Ça aurait pu être un médium aussi, un médium tout simple et ce qu’on appelle un gel, un gel qui est un peu plus structuré.

Même chimie un peu mais plus épais.

Voilà, plus structuré.

Plus structuré.

Un pinceau de type spalter au poil assez doux, un couteau et…

N’importe quelle forme ?

Oui n’importe quelle forme.

Classique oui.

Tout à fait et des petits accessoires pour strier un peu la peinture donc là j’ai pris une brosse à dent. Ça aurait pu être une fourchette en plastique

Une fourchette en plastique oui.

Voilà c’est des choses comme ça.

Ok, très bien c’est parti.

On va démarrer par faire des bandes de peinture donc du noir. Ici j’utilise la peinture pratiquement à sec. Eventuellement si besoin je peux mélanger justement avec le bindex qui fait office de médium et qui étire la peinture. Donc là on est vraiment sur une surface de noir absolu. On n’est pas obligé d’être super régulier. On peut faire des bandes qui soient relativement inégales.

Là-haut on va faire un petit peu la même chose mais par contre on va utiliser beaucoup plus de bindex de façon à bien obtenir en fait un noir qui sera un petit peu délayé.

De façon à vraiment obtenir des transparences dans le noir.

On va remettre une bande de noir en appuyant plus ou moins de façon irrégulière de façon à créer des dessins et des traces dans le noir.

Là on est sur des surfaces qui sont très plates très planes. On va maintenant donner un peu de texture à la couleur donc pour ça on va rajouter du gel. On va ajouter cette auxiliaire à la peinture, la mélanger et du coup obtenir une pâte qui sera beaucoup plus épaisse que la peinture en tant que telle. Là je la mélange complètement de façon à avoir un noir absolu et ne jouer que sur les textures et non pas les transparences. J’applique ça au couteau en couche relativement épaisse.

Là donc j’ai placé la matière. On va créer des reliefs en appuyant comme ça simplement avec le couteau pour créer des sortes de vaguelette qui vont au moment du séchage rester telle quelle.

On peut s’amuser en fait à varier les gestes. On peut simplement les strier, créer quelque chose de beaucoup plus régulier. Ça c’est vraiment à chacun de trouver son style et son geste.

Ça c’est juste pour essayer de rendre la ligne un peu plus droite. Toujours avec ce gel, on va créer des nuances, des variations dans la couleur mais cette fois-ci on va prendre de gel pratiquement sans le mélanger à la couleur et en le mélangeant directement sur le tableau.

On pourrait utiliser également le bindex pour ça mais la propriété du gel, même si là on ne cherche pas le volume, c’est que c’est un peu plus épais donc ça permet vraiment de jouer avec les nuances de couleur de façon plus intéressante. Et ça donnera de toute façon quelque chose d’un petit peu plus texturée. Ce qui au final sera assez jolie. On repasse sur le couteau et on prend un peu de gel, un peu de teinture et on étale.

Avec le pinceau on va continuer un peu ces effets de trace, un autre sens.

Comme la peinture est diluée par le gel mais en même temps texturée, ça permet justement d’utiliser le pinceau pour créer des stries dans la peinture et d’obtenir quelque chose qui ne soit pas complètement uniforme.

On peut également s’aider du couteau pour accentuer les traces et faire revenir un peu le blanc en surface.

Tant que ce n’est pas sec ici on peut rectifier un peu et rouvrir un peu de couleur. On peut gratter un peu de façon à avoir un peu plus de blanc visible. Là il est encore temps de retravailler.

On va terminer par le blanc donc on va rajouter du blanc dans la partie inférieure. Je vais mettre directement la couleur ici donc ici au pinceau.

Etant très épaisse, la peinture va créer une texture en soi mais je vais également la déposer au couteau sur la partie noire.  Là je vais mettre une bande blanche sur le noir.

Je la pose au couteau pour ne pas trop écraser la peinture.

Et là donc soit avec un couteau donc simplement un couteau ou un outil autre. On va essayer avec la brosse à dent ou un outil au choix. On va créer des stries dans la couleur.

La petite touche finale c’est qu’en fait on va resalir le blanc avec du noir. On peut le faire au couteau ou pinceau. On va venir mettre des traces sur ce blanc.

Je délimite bien les différentes tranches de façon à créer un contraste évident à l’œil.

Le couteau est assez pratique pour ça puisqu’il suffit simplement de poser la tranche du couteau et de bien appuyer et de rabattre comme ça la peinture et ça permet de créer une ligne assez droite sans trop de difficultés.

Et

 

C’est encore frais. C’est magnifique. C’est superbe. Alors ?

C’est aussi un travail qui permet de vraiment exploiter l’empreinte du geste puisqu’on a bien compris que là on a vraiment joué avec la main, on racle, on tire, on estompe donc c’est aussi une façon de découvrir ce qu’on peut faire.

Et puis moi j’aime bien la juxtaposition des effets-là. Ce n’est pas simplement un…

On est dans du volume, dans du plat, dans du dilué, dans de l’intense. Ça permet vraiment de jouer sur les lumières puisque c’est ça aussi l’objet de Soulages.

Bel exercice et puis belle réalisation là enfin il y a tout.  A vous maintenant.

A vous.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Valérie Telesca

Valérie Telesca

C’est dans le métissage que Valérie Telesca, plasticienne franco-italienne, trouve sa véritable expression…

D’abord photographe (un calibrage de l’œil aux formes et aux couleurs !), elle se consacre ensuite à la peinture pour exprimer sa vision du monde.

 

Au cœur de sa démarche : un dialogue entre matières et couleurs, le processus chromatique étant considéré comme agent de transformation de la matière, capable de la révéler et de la transcender. 

 

Membre d’un mouvement international d'expérimentation artistique depuis 2012, l’artiste consacre ses actuels travaux de recherche sur les matières de récupération telles que papier et carton à travers œuvres en 3D et installations. 

Intervenante en arts plastiques dans des structures auprès de publics variés, son approche de la pratique artistique vise à stimuler la créativité, à ouvrir la sensibilité à de nouveaux horizons et surtout…à apprendre à oser !

Dans son atelier lillois, elle propose des cours et stages autour de la matière et sa transformation par la couleur.

  • [Georges Lesur le 30/09/2017]

    pastelliste depuis longtemps! cette technique m ' a émerveillée , si bien expliquée par VALERIE ,avec tout son talent (je pense faire un essais avec le bleu! champ de lin avec noyer a l'horizon (pas évident n'est ce pas)!

  • [Morgane Juhel le 10/04/2017]

    Magnifique

  • [Valérie TELESCA le 01/04/2017]

    Merci karine! Des choses les plus simples naissent bien souvent de grandes idées. A vous d'enrichir cette première approche et de développer votre créativité

  • [Karine BRAGARD le 31/03/2017]

    C'est très simple mais j'aime beaucoup ! Il y a plein de variétés dans tous ces effets ...ça m'inspire !
    Valérie, tes petits tableaux de démonstration où tu travailles en bandes sont de bien jolis clin-d'oeil à Soulages !

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Techniques Mixtes
Difficulté Initiation
Genre Les Applications
Style Abstrait
Durée de la Vidéo 15mn27