Dessiner une vieille chaise épisode 02

---------- Introduction

Marie, deuxième partie de cet exercice.

On a dessiné une chaise…

Oui.

Où l’on n’avait pas fait la paille donc aujourd’hui on va travailler particulièrement sur la paille.

C’est un vrai sujet par rapport à la chaise.

Oui. Ben on l’a construit et en fait là c’est plutôt de la matière en fait on va plutôt travailler la matière.

Et la liberté les petits…  Il y a des choses intéressantes à faire.

Voilà, comment suggérer cette paille un peu abimée.

A la fois libre sous contrainte…

Oui…

Et puis tu pars il y a un moment.

Et en même temps…

Allez. On y va. Au travail.

---------- Démonstration

Donc pour cette deuxième partie on va travailler ici la partie de la paille. On va la finir en fait. On va finir le dessin, voir un peu comment on peut traiter cette paille un peu abimée. Donc je vais commencer par effacer un tout petit peu mon travail préparatoire, pas complètement, comme ça je garde…

Ça m’inquiète toujours quand tu fais ça.

Non je garde en fait le souvenir des traits.

La mémoire, un peu de mémoire.

La mémoire.

Oui c’est ça.

 Et puis maintenant je vais retravailler, je vais renforcer le… enfin je vais repartir sur la structure et puis préciser, renforcer, travailler.

D’accord.

Bon comme c’est un dessin qui est assez petit, je vais essayer de travailler directement en ombre et en lumière et comme on a de la paille, je vais en fait utiliser mes crayons. Ici j’ai pris un crayon 2B pour… c’est avec mes crayons avec les traits en fait je vais faire directement les ombres et les lumières.

D’accord.

Donc je recommence par les grandes structures comme d’habitude.

Donc je vais travailler la partie par partie. Je vais commencer par la partie qui est ici devant donc en faisant bien attention parce que j’ai trois plans en fait. Il y a un plan ici, un ici, un plan là et un plan ici. Donc là on est vertical, horizontal et là on part en biais vers le centre de la chaise. Donc il faut que dans mes traits, dans mon dessin, on sent ces trois plans.

Donc je ne vais pas bien sûr je ne vais pas compter le nombre de brin de paille qu’il y a. Je vais plus le suggérer en en renforçant certains puisqu’en fait c’est un peu irrégulier, c’est abimé, c’est une vieille chaise donc on va jouer sur cet esprit-là.

Pour faire le raccord et en même temps pour qu’on comprenne bien que c’est de la paille, à chaque trait ici je renforce les ombres en fait qu’elle a dans le bas pour faire le lien entre le bois et la paille. Alors c’est plutôt suggéré que vraiment rentrer dans le détail donc il faut ici arrondir un petit peu aussi l’angle là.

De temps en temps on fait un peu plus fort que les autres pour donner ce côté un peu inégal de paille un peu abimée donc on va après… c’est suggéré toujours, je suis là en suggestion plus que dans le dessin très réaliste.  Et on verra après pour mettre les ombres et les lumières on fera ça ensuite… pour mettre les grandes zones d’ombre et de lumière, on fera ça ensuite sur l’ensemble du dessin.

Je vais passer maintenant à une autre partie. On va faire celle-ci par exemple qui est relativement simple par rapport aux autres un peu plus compliqués. Donc ce que j’ai fait là aussi… ici ce que j’ai fait en bas, je peux le faire aussi là mais je vais le faire quand j’aurai dessiné la paille de l’autre côté. Donc là il est un peu plus dans la lumière donc je vais un peu moins marquer la paille en fait.

Là je vais continuer avec cette partie-ci. En fait je fais d’abord les parties qui sont les moins abimées, et on finira par les parties les plus abimées qui sont un petit peu plus compliquées en fait.

Donc maintenant je vais m’attaquer aux parties un peu plus abimées qui sont un petit peu plus compliquées à faire en fait et je vais dessiner ce que je vois sans trop chercher à comprendre où va la paille et d’où elle vient parce que sinon ça va être un petit peu compliqué donc je vais essayer de styliser un peu en fait les parties abimées donc je vais commencer par celle-ci. Je suis en train de salir mon dessin.

Donc je vais commencer par faire les deux grandes pailles qui viennent en premier plan et je vais passer tout le reste derrière.

Je vais travailler cette partie-là. Ici donc il y a des pailles qui sont plus ou moins alignées mais pas vraiment donc c’est pareil, je ne compte pas le nombre de pailles bien sûr. C’est plus un rythme qu’il faut donner en fait.

Voilà je vais finir avec cette partie-ci. Il reste aussi ça. Je vais finir et je vais continuer là. Donc on est plus sombre ici et on va styliser un peu, commencer par la paille qui est au-dessus. C’est un petit jeu de patience tout ça.

Voilà je vais terminer ici et après on va équilibrer les ombres et les lumières et puis ce sera terminé. Alors donc je suis allé pour la pêche elle est du plus simple au plus compliqué en fait. Ça permet aussi de trouver un peu de… c’est la manière de faire, sa propre manière de faire.

Voilà donc ici j’ai ma base. Je vais maintenant remettre un peu d’ombre par endroit et peut-être rééclaircir certaines parties avec ma gomme. On verra à la fin si on en a besoin où pas. Donc redonner en fait un petit peu de volume. Donc on voit, la lumière vient de la droite donc on a par exemple ici cette partie-là qui est dans l’ombre.

Alors peut-être qu’en grisant, ça fera un peu disparaître les traits mais… enfin la paille mais ce n’est pas grave en fait elle est toujours là. Après voir s’il faut réaccentuer certains endroits voilà donc on peut griser comme ça la tranche en fait ici, de renforcer un petit peu des parties qu’on avait faites la dernière fois.

Ici on va foncer aussi cette partie-là qui est derrière les pailles qui sont au-dessus.

Je pense qu’on va s’arrêter là. Il faut s’arrêter à un moment donné. Je renforce un tout petit peu mes ombres sur la chaise pour redonner un petit peu un équilibre avec ce que je viens de faire. Bon, on pourrait continuer, mettre l’ombre au sol, mettre un petit peu de matière aussi pour faire vivre la chaise. Là ce n’était pas le but de l’exercice c’était de travailler cette paille donc voilà je pense qu’on a relevé le défi.

 

Marie, en conclusion.

Ben en fait, en conclusion pour ce genre de travail il faut travailler avec le trait du crayon en fait et appuyer plus ou moins dans les ombres et les lumières et utiliser le trait plus écrasé dans les ombres pour marquer en fait.

Oui. Il n’y a pas d’ombre possible. Oui.

C’est… voilà c’est pratiquement un travail au trait et on joue sur on appuie, on appuie moins.

Et surtout on observe. Rappelle-toi.

Bien sûr.

On observe. On observe en fait. Tout passe par là.

Super. A vous. Vous avez un beau sujet devant vous pour vous entrainer.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Objets
Durée de la Vidéo 17mn15