Peindre une fleur de Lotus

---------- Introduction

Alors Yi on continue l’exploration de cet univers incroyable, incroyablement riche de plein de choses bref aujourd’hui une magnifique fleur qui vaut plein de choses chez nous.

Lotus.

Oui le lotus la fleur de lotus.

Fleur de lotus.

Complexe à faire ou pas ?

Ce n’est pas très compliqué à faire mais ça exige le geste comment dire ? le geste relativement fluide…

Oui.

La façon de mélanger l’encre il faut quand même beaucoup d’encre et d’eau donc la seule difficulté à maîtriser c’est la quantité.

D’accord.

La quantité.

Bon comme partout je pense qu’il faut beaucoup…

Il y a aussi certaines spécificités par rapport à la forme de fleur.

Oui c’est pour ça c’est bon on va voir. On va voir on va découvrir ça. On y va.

Ok.

---------- Démonstration

Yi comment on commence ?

Alors aujourd’hui on va continuer dans l’exercice pour apprendre comment maîtriser le mélange d’encre…

Oui.

Comment passer le pinceau, à quelle vitesse la force. Ensuite on va concrétiser en montrant quelques petits exemples on va faire tout de suite quelques exercices pour savoir qu’est-ce qu’on peut faire avec telle technique.

D’accord ok.

Et pour finaliser on va faire un tableau de lotus et je vous montrer comment faire une lotus, comment utiliser le pinceau, le mouvement, passer dessus pour… comment dire ? Pour utiliser tout ce qu’on a appris.

D’accord oui…

Construire un tableau.

Tout mettre en pratique.

Voilà…

Oui.

Tout à fait.

Ok très bien c’est bon on te suit on y va.

Ok.

D’abord trempez dans l’eau pour mouiller le pinceau. On peut toujours enlever de l’eau sur un sopalin ou sur un petit bout de papier chinois pour mieux contrôler. Ensuite on trempe la pointe du pinceau dans l’encre. Dans ce cas-là tu vois à la pointe du pinceau on a plein d’entre mais par contre dans la racine…

Oui oui.

Il n’y en a pas donc… Avec cette règle-là on passe dessus il y aura une espèce de dégradé de foncé à clair.

D’accord. Ça c’est important tu le répète à chaque fois.

Oui.

Oui on le voit bien.

Bon avec cette technique-là on va faire un exercice. En dessinant un crabe vous allez voir comment ça marche.

D’accord.

Ok. D’abord on fait la coque du crabe.

La carapace c’est ça ?

Tout à fait carapace.

Ok.

Oui.

Bon on te suit en gras.

Tout à fait tout à fait. Et les deux pinces de crabe.

D’accord je le voie apparaître c’est...

Après on pourra ajouter les yeux.

Ça marche.

Ensuite avec la même technique, mélangez l’encre.

Plus la pointe c’est ça ?

Oui on va faire les pattes les pattes du crabe les 8 pattes c’est ça ?

Je ne sais pas.

Je pense que c’est 8.

Oui ça doit être 8.

Tout à fait c’est 8

Oui oui.

Allez.  Vous allez voir. Pour dessiner les pattes de crabe il faut… comme dans les cours précédents je vous avais expliqué il faut appuyer, relâcher légèrement pendant que le pinceau passe, après à la fin on appuie encore une fois.

D’accord.

Ah dans ce sens-là d’accord.

Oui.

Pour les pattes de crabe il faut éviter de faire le même mouvement il faut avoir des variations.

D’accord le voilà le vrai enfin le crabe le côté crabe…

Voyez ça y est. C’est marrant parce que c’est souvent un peu vers la fin qu’on voit apparaître le…

Tout à fait.

Excellent. Ah il est bon.

Voilà maintenant…

Génial. Très réaliste en plus. Au début je disais bon c’est à peu près un crabe mais…

Il ne faut pas chercher une ressemble absolue.

Non

L’important c’est que ça ressemble dans l’esprit.

Et il n’y a toujours pas de modèle ? C’est toujours…

Non.

Un peu de mémoire quoi.

A la fin on va ajouter la pince. Cette pince-là il est ouvert.

Excellent. Donc ça fait blanche quasiment par rapport au reste.

Tout à fait.

Super.

Alors après le crabe tu nous fais quoi ?

Ensuite on va faire un poisson.

D’accord.

On va faire un poisson avec la même technique, quasiment la même technique, même façon de mélanger l’encre même façon de passer le pinceau.

D’accord.

Ok.

S’entrainer s’entrainer.

Tout à fait.

Pour faire un poisson alors…

Ah c’est le geste quasiment ?

Oui

Toujours la pointe uniquement.

Tout à fait. Ensuite je dessine tout de suite la bouche. Les yeux.

On voit apparaitre le poisson ça y est. Il y a toujours un moment où…

Là oui…

Oui.

Ensuite on va dessiner le ventre avec le pinceau relativement plus clair. A ce moment-là pour dessiner le ventre il ne faut pas mélanger trop d’encre.

D’accord.

Il faut que le ventre soit plus clair…

D’accord.

Que le dos.

Ok. Très très clair là.

Très très clair. On peut le mettre aussi un peu plus foncé mais ça dépend du type de poisson. Ensuite on pourra ajouter la queue.

C’est les ailerons c’est ça ?

Oui les ailerons tout à fait. Ensuite on peut prendre un petit pinceau pendant qu’il est encore mouillé. Avec l’encre… trempez un peu d’encre relativement sec pour tracer des… comment dire ?

Les écailles ?

Les écailles tout à fait.

D’accord. Ah c’est trop beau. Ça c’est beau oui.

Un autre type de poisson…

Allez.

Qui a un gros ventre. On va voir.

Tu nous parlais d’un gros poisson oui.

Oui.

Alors ça c’est ?

Le dos. Ensuite on va travailler la queue.

Mais on ne voit rien pour l’instant mais c’est… C’est très beau comme ça. Ah il est en… d’accord je…

Voilà ça c’est un poisson.

Un poisson avec des grandes queues-là qui flottent derrière c’est ça ?

Tout à fait. Des fois on peut ajouter quelques veines pour donner de la transparence mais ça ce n’est pas obligé.

Donc maintenant que les exercices sont terminés on peut faire et refaire et refaire plusieurs fois pour s’entrainer c’est important.

Tout à fait.

Tu vas nous passer voilà tu vois… une application un exercice un peu plus abouti plus poussé.

Oui. Ensuite en va faire un exercice un peu… comme tu dis un peu plus poussé. On va faire un tableau de lotus. C’est un sujet qui est très traité qui est très souvent interprété en peinture chinoise.

Oui oui oui.

Donc c’est un bon exercice pour mettre en pratique tout ce qu’on a appris : comment passer le pinceau, comment mélanger de l’encre de Chine et comment maîtriser la quantité d’eau etcetera etcetera.

D’accord.

 Maintenant on va d’abord décrire la structure du lotus c’est-à-dire à quoi ressemble un pétale et à quoi ressemblent les feuilles de lotus.

D’accord allez on commence par ça c’est vrai.

Ok. Alors Yi même si tu ne travailles pas d’après des modèles ni des photos, tu as besoin de nous expliquer comment est structurée la fleur…

Tout à fait.

C’est ça ?

Tout à fait.

Vas-y.

Voici deux fleurs de lotus. La différence est que celui-là n’est pas encore ouverte complètement effleuré…

Oui.

Donc vous voyez il y a 3 pétales. Ça c’est un pétale, un deuxième, un troisième. Il y en aura encore à l’intérieur qu’on ne voit pas mais ça fait un type de fleur de lotus.

D’accord.

Ce n’est pas encore ouvert.

D’accord.

Un autre… une autre circonstance un autre exemple c’est le lotus avec des fleurs complètement ouvertes. Ça c’est une partie au centre. Ça c’est 1 2 3 4 5 6. Le nombre de pétales n’est pas très important. Le plus important c’est la forme qu’elle a dans notre esprit. Donc il y a deux parties dans la fleur de lotus : le premier group…

Oui.

Qui reste groupé au milieu.

Assez groupé oui tu as raison oui oui.

Assez groupé au milieu. Vous voyez 1 qu’on voit de face. Là c’est en profil 2 3 4 5 derrière.

Oui.

Là encore il y en a une et encore il y aura peut-être 3 ou 4 grands pétales qui sont complètement ouverts…

Oui.

Qui penchent un peu à cause du poids qui sont penchés un peu comme ça qu’on on voit complètement ouverts…

Oui oui.

Au milieu…

Tout à fait

Du lotus.

Ça marche. Ça c’est ?

Ça c’est le lotus la fleur de lotus  Pour peindre la lotus c’est exactement la même technique qu’on a appris précédemment.

Oui.

On profite bien de la forme du pinceau très pointue devant un peu arrondie derrière. Et dans ce cas-là on mélange à la pointe du…

Toujours. C’est toujours le même principe oui.

A la pointe du pinceau pour passer pour dessiner les fleurs. Ok.

Vas-y.

Un pétale à côté.

Toujours la pointe du pinceau trempée dans l’encre on garde la racine du pinceau relativement claire.

Claire ok.

Le pétale derrière il faut le mettre relativement plus clair pour donner un peu de profondeur. Voilà ce sont les pétales de lotus.

Exacte. Dis-nous.

Si on analyse les pétales de lotus vous constatez qu’à la pointe de pétale c’est toujours plus foncé que la racine du pétale. C’est la raison pour laquelle on trempe la pointe du pinceau…

D’accord.

Avec l’encre. On passe dessus. Je ne vais pas appuyer et appuyer fort. Ça donne au naturel un pétale très foncé au début et clair à la fin.

Exact.

C’est avec cette façon-là qu’on dessine tous les pétales.

Maintenant je vais des pétales de lotus fermés qui ne sont pas encore ouverts. Toujours la même technique.  3 pétales ça suffit pour exprimer ce lotus fermé.

Oui oui tout à fait. Et…

Entre chaque pétale n’hésitez à laisser un tout petit peu de distance pour donner.

De vide c’est ça ?

Tout à fait pour donner de la profondeur.

Il faut juste suggérer en fait.

Voilà tout à fait.

On suggère dans ces cas-là.

Oui

On ne représente pas en surface. Super.

Alors maintenant on va travailler sur les feuilles de lotus. Avant de commencer à travailler les feuilles de lotus on va d’abord analyser la forme. Donc il y a deux types de formes différents. La première c’est qu’on voit la feuille de lotus entière on regarde du haut.

Oui d’accord

Vous voyez ?

On est au-dessus oui.

Oui tout à fait. La feuille de lotus au niveau de sa forme ressemble un peu aux vagues.

Oui.

Tu vois la forme de style un peu ovale en ellipse.

Oui palette.

Au contour très doux et pas très pointu.  Un autre type de forme c’est qu’on regarde de côté enfin la même hauteur mais on regarde de profil. Donc une partie du lotus… de feuille de lotus cache une autre partie derrière. Voilà ce sont les deux types de forme de lotus… de feuille de lotus différents. Donc ensuite…

Maintenant on va s’entrainer c’est ça ? On s’entraine avant de…

Maintenant on va mettre en pratique.

Ok.

On va voir comment exprimer ceux deux types.

Tout à fait.

Pour faire une feuille de lotus on a besoin d’un pinceau relativement plus grand. On a besoin de plus d’eau et aussi de plus d’encre.

D’accord.

Donc la difficulté c’est de contrôler la quantité d’eau et la quantité d’encre…

D’encre

Donc on va d’abord faire une feuille de lotus entière…

Ok.

Qu’on voit tout entier. Ça c’est une feuille de lotus. Il est important de garder au milieu un peu de vide un peu de blanc pour donner une espèce de volume et de profondeur.

D’accord.

Un autre type de lotus où on voit seulement une partie un côté. Pendant que le papier est encore mouillé on peut rajouter quelques veines aux feuilles.

Ensuite on peut ajouter les tiges. Si vous observez bien les feuilles de lotus il y a souvent un peu de piques sur les tiges donc on va ajouter quelques piques.

Yi maintenant donc après les exercices-là, séparer les poissons les crabes les fleurs et les feuilles, maintenant ça y est on met tout en musique ensemble on fait une œuvre complète c’est ça ?

Tout à fait on va faire une œuvre complète avec tout ce qu’on a appris ensemble…

Ok.

Pour voir comment on mélange toutes les techniques pour faire un beau tableau de lotus…

Super.

En ajoutant certains petits détails : un petit poisson, un petit nymphéa etcetera

D’accord. C’est parti.

On peut ajouter une tige ici.

Et là.

Ajouter les piques.

Maintenant on va ajouter les fleurs de lotus. On va dessiner une petite fleur qui n’est pas complètement ouverte. On va dessiner ici. On va dessiner ici.

Allez ok.

Pendant qu’il est encore mouillé on ajoute tout de suite les tiges.

Les épines.

Et ici je vais ajouter une fleur complètement ouverte.

Ensuite on peut ajouter quelques petites feuilles de Nymphéa qui flottent à la surface de l’eau mais sachant que ce n’est pas le plus important c’est juste quelque chose de décoratif donc il ne faut pas faire trop foncées non plus.

D’accord oui il faut que là ils soient attirés par les sujets principaux quoi.

 Même si ça ne se voit pas trop ce n’est pas du tout grave.

Oui ça ferait la différence quand même. Et en fait comme c’est transparent ben tu peux le faire après quoi ça peut même…

Tout à fait.

Les tiges elles restent devant quoi.

Tout à fait

Ensuite on peut ajouter une petite libellule sur les feuilles de lotus pour créer une histoire. Vous voyez c’est très facile.

Alors comment tu vas la faire cette libellule ?

C’est très facile. Pour faire une libellule il vaut mieux prendre un petit pinceau et très peu d’eau.

Qu’est-ce que c’est ? Je suis trop impatient c’est ça ? Ah ça y est. Ok. On va la voir. C’est ça. Exactement. C’est-à-dire son cœur et sa queue.

Ça suffit. La dernière chose peut-être…

Dis-nous.

On pourrait ajouter un petit poisson ici…

Allez…

Pour donner un peu…

Comme on s’est entrainé sur les poissons tout à l’heure.

Tout à fait.

Allez. Et après ce sera à nous d’inventer l’histoire c’est ça ?

Ah quelques ce geste-là. Il saute ? il bondit le poisson ? Il saute en amont ?

Il nage parce qu’on a une vue plongeante…

D’accord.

Vous voyez…

D’accord d’accord.

Sur la surface de l’eau.

Et

Super.

La peinture de lotus avec une libellule et un poisson…

Oui.

Est terminée.

Très très bien.

Bon alors je ne dis rien puisque j’ai le souffle coupé donc c’est bien. Je vais être silencieux pour une fois. Ce n’est pas simple.

Ce n’est pas simple mais c’est très intéressant parce que dans le tableau on a plusieurs techniques surtout pour mélanger la quantité d’eau et d’encre. Avec le même technique on a fait des exercices pour les feuilles…

Oui.

Les fleurs…

Oui

Mais aussi pour les poissons.

Il est très beau celui-là.

Etc. c’est-à-dire qu’avec la même technique on peut évoluer et faire plusieurs choses. C’est ça qui est intéressant.

Super. Et puis il y a cette petite libellule magnifique là. On n’en parle pas. Superbe. Entrainez-vous. N’abandonnez pas c’est ok il y a tout le travail toute l’expérience toute l’expertise et toute la maîtrise de Yi mais ça s’acquiert. Il faut s’entrainer.

Il faut s’entrainer.

Oui. Il faut s’entrainer il ne faut pas déprimer. Ce n’est pas tellement compliqué à faire c’est juste une question d’habitude et de geste.

Et c’est agréable enfin tu vois c’est… on a vraiment envie de faire les gestes et d’arriver à les maitriser comme ça donc voilà ce n’est pas des exercices ce n’est pas des travaux forcés.

Tout à fait.

Merci beaucoup. A très bientôt pour la suite on n’a fini.

Au revoir.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Yi Ge

Yi Ge

Après avoir obtenu le Master de peinture à l’Académie des Beaux-Arts Lu Xun,  je suis parti pour la France pour approfondir mes recherches artistiques.
Sans jamais quitter mes pinceaux, j’ai pu enrichir mon expérience professionnelle et artistique. 
Ayant participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives à travers la France, certaines de mes œuvres font partie de collections privées en Europe, en Chine, et Hong Kong.
Aujourd’hui, je vis et travaille à Lille. Je consacre mon temps à la recherche artistique Pour construire une harmonie de dialogue entre l'art chinoise et l'art occidental.
  • [Marie-Paule Beyssac le 11/03/2017]

    OH OH MERCI Fred,youpi, je saurai attendre, car attendre c'est aussi créer, se créer .

  • [Marie-Paule Beyssac le 11/03/2017]

    petit poisson (super vivant)
    petit fleur
    superbe fraicheur
    beaucoup de complexité, n'est-ce pas yi?
    "tout à fait, tout à fait"
    j'aurais besoin d'avoir dans un document écrit
    tout ce qu'explique Yi, en attendant le DVD(bien sûr).

    [roubaud]

    Les transcriptions de tous les commentaires sont en cours, ça va venir Marie-paule, et le DVD est en fabrication en avril...

  • [Christiane Gostanian le 03/03/2017]

    J'aime toujours autant! Ce sont les cours que je préfère, même si j'aime beaucoup les autres aussi, bien sur! Mais là, on a trop envie d'arriver à faire ça! Bravo!

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Peinture Chinoise
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Applications
Style Animaux
Durée de la Vidéo 35mn55