Peindre à l'Acrylique d'après Paul Gauguin

---------- Introduction

Amandine. Dans la série que j’adore moi, peindre d’après les maitres.

C’est ça.

Tu nous fais quel maitre alors aujourd’hui ?

Gauguin.

Ah Génial.

Les couleurs qu’il y a là-dedans.

C’est ça les couleurs l’ambiance l’atmosphère, le travail à la patte aussi tout ça qui…

Beaucoup d’aplats beaucoup de…

Oui

D’assemblage. Allez on y va.

On est parti.

---------- Démonstration

Tout est en place ? Tu nous décris un petit peu le matériel Amandine ?

Oui alors on a ici un bloc de papier spécial acrylique qui est voilà qui est épais résistant et puis légèrement tramé comme une toile. Alors on a un lot de pinceaux de forme et de taille multiple pour pouvoir justement s’adapter à toutes les formes et les couleurs et les… enfin en tout cas pour s’adapter au sujet ici qui est quand même varié. Et puis un gobelet d’eau et puis enfin la palette de couleur…

La palette.

Avec des couleurs sélectionnées en fonction des sujets. Ici on a quand même plusieurs on a du blanc  du noir. On a des teintes de… enfin de rouge du magenta ici, de la laque de cramoisie alizarine je vais y arriver. Des bleus on a du bleu de cobalt et du bleu primaire. On a un jaune de cadmium foncé, un ocre jaune…

Un ocre.

Un jaune… un rouge de cadmium…

Clair.

Clair…

Oui.

Et de la terre d’ombre brûlée.

Ok.

 

Une palette un peu plus large que d’habitude.

Un peu plus large que d’habitude voilà parce qu’ici déjà on a varié dans les… déjà on a deux bleus on a deux rouges enfin trois rouges en tout.

Trois rouge oui.

Deux jaune.

Plus deux terres donc déjà.

Deux terres oui c’est ça. Ok ça marche.

On est parti donc comme d’habitude ici on essaye déjà de commencer par le dernier plan puisqu’on va superposer comme ça donc on commence toujours par le plan le plus lointain, en l’occurrence le ciel ici, ensuite les montagnes et puis on va se rapprocher donc c’est-à-dire qu’on va descendre ici jusqu’à la pelouse. Et enfin en dernier, les personnages ou les éléments… les éléments les plus petits comme les arbres ou les petites feuilles qui superposent du coup tout le reste.

On sélectionne forcément on choisit un pinceau qui est adapté donc là en l’occurrence on a pris une petite brosse plate et puis on va varier les nuances. Contrairement à ce que l’on pourrait croire ou voir on n’est pas dans des aplats complètement uniformes. On est effectivement dans des couleurs qui sont… qui sont assez intenses presque pures au niveau des teintes.

Par contre on est quand même fortement dans la nuance notamment dans le gros aplat jaune derrière ici on voit quand même qu’il y a énormément de zones plus blanches un peu plus foncées. Pour la robe c’est pareil on est dans du rose un peu on pourra qualifier ça de rose saumon mais vous voyez on a quand même des effets d’ombre et de lumière donc tout ça c’est à respecter pour donner plus de vie au tableau.

Donc comme le dessin là est marqué avec précision, l’acrylique étant assez… enfin en tout cas en couche fine peut-être assez transparente, le dessin va quand même paraître malgré la couche de couleur que vous allez appliquer en couche fine bien entendu. C’est toujours pratique par exemple là vous voyez j’applique mon fond le ciel-là sur le dessin des feuilles. Comme ça le dessin apparait toujours et puis on n’a plus qu’à appliquer les feuilles par-dessus.

On va éviter… on va préférer faire le fond et là superposer les feuilles plutôt que de contourner parce que là après on sera trop dans le détail et puis on risque d’avoir des traces de pinceaux qui vont être disgracieuses.

Donc là pour représenter… enfin pour reproduire un travail de Gauguin, on n’est pas dans la… dans la précision exacte c’est-à-dire qu’on est plus dans la touche de pinceau assez brute donc  En fait l’idée c’est de conserver l’esprit même de l’art c’est-à-dire en conservant ces traces de pinceau qu’on peut observer.

Donc il y a une certaine spontanéité à avoir, une certaine liberté de geste tout en reproduisant forcément les couleurs et les formes mais en tout cas il y a cette liberté de geste à avoir plutôt que d’essayer d’être dans… exactement dans la bonne précision parce qu’après ça fera un travail beaucoup trop trop léché on va dire par rapport à l’esprit même de Gauguin.

Donc attention de bien veiller… veillez bien à observer les teintes exactes parce qu’on s’aperçoit que… et c’est tout à fait logique on va expliquer, que les teintes de jaune ici sont toutes différentes c’est-à-dire que sur cette partie-là on est dans un jaune… dans un jaune de cadmium foncé assez… enfin très lumineux très chaud.

Et plus on s’éloigne plus le jaune se transforme en teinte un peu verdâtre tout simplement parce que déjà ça crée donc plus de relief à toute la scène et surtout c’est la technique ici de la perspective atmosphérique qui est utilisée parce qu’on avait vu dans une autre vidéo, c’est plus en s’éloigne plus le sujet refroidit et s’éclaircit.

Donc forcément Gauguin a mis un peu une petite pointe de bleu donc une couleur froide dans son jaune ce qui fait que forcément les champs ici se refroidissent en s’éloignant.

Et avec un pinceau fin on va revenir tracer des petites… ou même pas forcément avec un pinceau fin juste avec une… voilà une brosse, on va revenir tracer les petites… voilà les petites traces de… probablement de végétation ici.

Bien maintenant c’est terminé. Alors on peut y passer encore des heures. A un moment donné il faut savoir dire stop.

Oui.

En tout cas voilà ce qu’on sait c’est que pour reproduire une œuvre de maitre, ce qu’il faut arriver c’est capter la touche donc voilà là on est plus dans l’empâtement enfin en tout cas…

Oui oui.

Dans la touche plutôt large.

Epaisse.

Epaisse.

Et opaque et opaque tout ça.

Donc du coup Fred je te laisse enlever le scotch cette fois.

C’est vrai ? Ah non. Bon d’accord j’essaye. J’adore faire ça mais j’ai… tu me fais peur là. Ah ben ce n’était pas prévu. J’avais voulu. Comme ça ça marche ? Ce geste est bon ?

Oui oui c’est bon. Mais oui allez mieux vaut le faire délicatement ne te presse pas.

Mais oui mais regarde. Tu vois je ne vais pas y arriver au secours. Qu’est-ce que c’est que ce test ? Ah si c’est bien. Oui j’aime beaucoup de moment. C’est vraiment le moment de la… un peu de la révélation. C’est dur parce que l’œuvre est là déjà.

Oui mais regarde…

Oui c’est drôle.

Ça change tout c’est lisse.

Là on passe du mode brouillon…

Oui exactement.

A l’œuvre terminée.

Oui oui c’est génial. C’est bon je fais ça ?

Tu peux y aller…

Je continue ?

Oui très bien. Comme ça il n’y a plus qu’à… enfin voilà si vous faites…

Ah !

Ah !

Ça s’accroche

Du côté opposé.

Oui on prend de l’autre côté dans ce cas-là d’accord.

Il n’y a plus qu’à… il n’y a plus qu’à encadrer en fait.

Ah il y a eu un… c’est ma faute ça ? Bon.

Bon tu vois, tu arraches.

On enlève ?

 

Voilà super. Ecoutez, vous vivez tout en direct. Si c’est une catastrophe et ben ce ne fera pas partie de la vidéo. Mais si on s’en sort… oui puisqu’on a quand même toujours cette possibilité de la censure, la censure finale.

Tu vois qu’il y a des papiers qui sont plus ou moins fragiles.

Mais je n’aime pas censurer parce que tout ce qui se passe tout ce qu’on vit ben vous vous le vivez où vous êtes et… ah c’est superbe magnifique.

Sublime. Je n’oserai pas dire plus beau que l’original non il y a des limites quand même. Je ne le dirai pas.

De rien.

Je le garde non je ne le dirai pas. C’est superbe. Regardez-ça. Des conseils pendant ce temps-là ? Une petite conclusion un petit conseil ?

Oui alors comme on l’a vu c’est vraiment… tout est dans le travail des couleurs. La forme encore une fois on n’est pas dans la précision exacte puisque Gauguin lui-même n’a pas respecté la réalité… enfin voilà c’est une interprétation.

Ce n’est pas le sujet.

C’est une interprétation de la réalité.

Et après ?

Donc nous on peut faire de même. Par contre si on veut reproduire cette œuvre-là effectivement on va plus s’attarder sur les couleurs, sur les couleurs chaudes les couleurs froides donc ce jeu-là et puis… et puis aussi le traitement de la pâte.

Comme je disais dans la vidéo c’est… quand on reproduit une œuvre de maitre c’est… ce qu’on essaye de retrouver absolument c’est l’âme du tableau en quelque sorte l’état d’esprit c’est-à-dire qu’il y a… il y a vraiment une… quelque chose qui se dégage comme quand on fait un portrait c’est avant tout le…

L’âme de la personne.

L’âme de la personne.

Oui oui c’est ça.

Voilà donc là ce qu’on recherche dans cette reproduction-là c’était ce côté spontané mais en même temps, il y a aussi des détails qui sont plutôt nets donc qu’on puisse voir le travail du pinceau enfin qu’on puisse voir le travail de la pâte avec les traces de pinceau par exemple, qu’on puisse voir que les touches sont franches nettes et spontanées. Voilà ça va plutôt être dans la gestuelle, plus que dans la reproduction exacte.

Oui enfin on a quand même une belle copie.

Oui. Il faut faire de notre mieux aussi voilà…

Oui

Le but c’est ça c’est d’essayer de…

Ok.

Faire au mieux.

Super. A vous maintenant vous avez tout ce qu’il vous faut pour travailler rentrer dans cet univers qui est magnifique très joyeux.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Personnages
Durée de la Vidéo 30mn34