Peindre la brume sur l'eau à l'Huile

---------- Introduction

Amandine, je suis harcelé, enfin on me pose beaucoup beaucoup de questions à propos des reflets, des transparences, des brouillards, des brumes et de nuages tu vois toutes ces choses un peu floues…

Oui oui.

Qui sont des phénomènes réelles physiques mais qu’on a du mal enfin qu’on a peur à retranscrire avec un pinceau ou avec un couteau. Là tu nous fais quoi ?

Et bien là voilà on va représenter un paysage donc brumeux avec un élément comme ça en perspective, en l’occurrence un pont…

Oui.

Un pont comme ça,

Qui fuit ?

Voilà et qui s’en va dans la brume matinale et on va voir comment on représente justement ce côté flou et même temps ce côté un peu réaliste.

Il y a des reflets et tout il y a tout ce qu’il faut, tout ce qui nous faire peur : les reflets, une perspective…

C’est ça.

Fuyante et tout ça de très réalistes suggérés. Bref on arrête on y va.

Alors on est parti.

---------- Démonstration

Alors le matériel Amandine comme d’habitude je crois ?

Comme d’habitude ici on a pris un bloc de papier spécial… spécial huile.

Oui.

C’est un papier résistant un peu tramé donc très agréable à travailler un peu comme une toile. On a un assortiment de pinceaux en tout genre, des grosses plates, des pinceaux ronds puisqu’on va avoir à faire à des grands aplats et des grandes zones comme des petits détails. Et c’est bien d’en avoir toute sorte.

On a un peu de médium un médium à peindre standard donc pour fluidifier la peinture, la rendre plus belle plus grasse aussi mais toute en la rendant quand même légère. Et puis de l’essence de térébenthine rectifié qui va permettre de diluer la peinture de nettoyer les pinceaux entre les couleurs. Voilà

D’accord.

C’est vraiment le solvant.

La palette alors.

Donc on a voilà un assortiment de couleurs. Inutile de s’encombrer comme je le dis toujours on va utiliser simplement les couleurs dont on a besoin pour le sujet. Ici on a du blanc de titane, du bleu phtalocyanine.  Du bleu de cobalt et enfin en petit quantité pour la lumière on a du jaune de cadmium foncé et du jaune de cadmium clair et puis du rouge de cadmium moyen.

Donc on est parti on va commencer par faire le fond sachant qu’ici on n’est pas dans la reproduction exacte du sujet, l’idée c’est de représenter l’effet brume enfin l’effet brumeux justement et avec le reflet de l’eau. Donc là on va… voilà je vais me contenter tout simplement de l’effet, plus que d’une reproduction de sujet. Donc quand on… voilà là en l’occurrence pour l’effet brume ici il est important de bien observer le sujet pour le comprendre.

En fait il y a un phénomène physique ici un phénomène scientifique qui a lieu, c’est l’effet brume et ça se traduit simplement par un effet flou dans l’horizon c’est-à-dire que plus on s’éloigne par rapport à notre personne c’est-à-dire plus on va observer dans le lointain, plus l’effet va être flou. Donc les détails proches eux vont être nets. C’est simplement ça la différence. Plus on est dans le loin plus on est dans le flou et en même temps dans les couleurs pales.

Bien alors l’idée voilà c’était comme je vous le disais de ne pas reproduire exactement le même sujet, là on n’est pas dans la reproduction mais plutôt dans l’impression dans le rendu. Le principal était de rendre cet effet de brouillard…

Oui.

De brume comme ça matinale.  Donc l’idée c’est vraiment de comprendre le phénomène physique c’est-à-dire que voilà comme je vous le disais plus on s’éloigne plus on est dans le flou. Ce qui veut dire plus les éléments sont proches de nous plus ils sont en détail. C’est pour ça qu’ici pour le pont et je crois que c’est un très bon exemple pour ça parce qu’effectivement les arches du fond sont vraiment très floutées en fait et voilà celles qui sont plus proches sont déjà un peu plus détaillées.

Alors on pourrait encore davantage détailler on pourrait encore davantage passer enfin plus de temps mais…

Le principal est là déjà.

 L’idée d’était de comprendre. Après c’est à vous de réaliser votre œuvre, à vous de mettre toute l’énergie que vous avez… qui vous disposez pour vous appliquer. Par contre ici voilà le principal c’est la compréhension donc je pense que c’est là.

Oui super.

 

Et voilà le travail. Regardez-moi ça. En plus de loin. Super. Toi aussi ça t’a permis de découvrir redécouvrir plus loin ?

Oui voilà le sujet était complètement ici simplifié. Comme je vous le disais, c’est à chacun de consacrer le temps qu’il veut à son œuvre pour lui donner plus de vie plus de réalisme.

Là en occurrence les points essentiels à retenir c’est que plus en s’en va, plus on est dans le lointain, plus le visage l’élément devient flou presque à se perdre et à disparaître totalement là en occurrence là il nous manque la fin du pont. Simplement il est perdu dans le brouillard. Et en même temps voilà plus les éléments sont proches de nous, plus ils sont détaillés donc c’est vraiment cette progression-là qui est intéressante.

Le rendu est top quoi !

Et ça renvoie au vidéo justement sur comment faire un dégradé donc ces vidéos de base sont très efficaces enfin en tout cas sont adaptées pour tout n’importe quel sujet.

Voilà et on les applique au fur et à mesure des combinaisons.

Voilà et pour les reflets de l’eau voilà on a les éléments en effet miroir en fait qui doivent être légèrement floutés parce que forcément on n’a pas affaire à un lac ici mais plus une rivière donc il y a un mouvement de l’eau à respecter aussi.

Super super. Je suis sûr que ça va vous aider à progresser, prendre confiance sur vous dans ces sujets qui peuvent être complexes compliqués à appréhender enfin à retranscrire.

A vous maintenant.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Huile
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Paysages
Durée de la Vidéo 11mn27