Dessiner une cafetière

---------- Introduction

En fait chaque fois qu’on vient ici on boit du thé et puis j’avais envie de café.

C’est ouf ça. Fais-nous du thé alors c’est bon. Du thé on en a toute la journée effectivement. Et là tu avais envie de café ?

Ben oui j’avais envie de café donc j’ai ramené cette cafetière pour m’amuser un petit peu avec les brillances, voir comment on peut représenter ces…

Toujours dessin.

Ce jeu de brillance.

Toujours dessin. Toujours avec quelques ustensiles très très simples…

Une feuille tout simple.  Là les choses c’est quoi ? Tu vas travailler sur ?

Je vais le faire avec… au feutre.

Au feutre. En feutre en plus. Truc très minimaliste. On y va au travail.

---------- Démonstration

On commence par le matériel.

Alors le…

Très simple très très simple c’est ça ?

Le matériel oui une feuille lisse, un papier lisse, un crayon pour faire le croquis de départ et puis des feutres ici j’ai pris un feutre 0.5, un 0.3 mais je ne suis pas sûre de m’en servir. On verra et puis…

Un plus épais.

J’ai pris un plus épais pour les noirs en fait.

Oui ok ça marche.

Et puis ma gomme. Donc je vais commencer par faire un croquis assez rapide de ma cafetière. Donc on ne va pas travailler trop petit.  Et je vais essayer de garder mon sujet assez nerveux. Donc même mon dessin je ne vais pas le faire trop trop précis. Donc ici le but de l’exercice c’est d’avoir quelque chose d’assez vivant, de bien retranscrire les brillances. Donc c’est le but de l’exercice de voir comment on peut retranscrire les brillances au feutre.

Voilà donc à partir de ce croquis assez succinct en fait vous avez vu que j’ai un peu cherché… je n’y suis pas allé directement. J’ai un peu… comme je n’ai pas pris de dimension ni rien j’ai un peu cherché mes proportions. On va essayer de garder ce côté assez libre dans le traité au feutre donc pas être trop dans la précision, être plutôt dans le gestuel tout en restant quand même juste dans ce qu’on fait.

Donc je vais commencer par tracer rapidement la forme de la cafetière mais sans forcément faire un trait régulier. Donc je vais reprendre ce que j’ai fait au crayon et donner un peu de vie à mon trait tout en continuant d’observer mon modèle pour éventuellement améliorer mon dessin.

Donc à partir de là donc vraiment mon dessin est fait assez succinctement, je vais venir tout de suite poser les valeurs et en essayant de les dessiner, de les… Comme on est sur un objet brillant, en fait il brille parce qu’il y a le reflet de tout ce qui se passe autour et ça crée des zones assez définies en fait assez délimitées donc je vais travailler comme ça je vais les délimiter et en les grisant plus ou moins. En fait voilà donc je vais commencer ici par le reflet qui est là.

Donc je commence par placer vraiment les zones les plus foncées les plus noires celles qui sont les plus faciles à voir en fait.

Là je vais faire des gris un peu plus clairs alors je vais prendre le feutre un peu plus fin. Comme ça déjà mes gris paraitront un peu plus clairs.

Donc ici à ce niveau-là je vais gommer mes traits pour… mes traits de crayon pour enlever les gris que ça fait et puis je vais maintenant voir ce qui manque s’il faut peut-être mettre des noirs avec mon feutre un peu plus gros là je vais… je vais voir ce qu’il en est.

Donc je vais remettre quelques zones de noir très noire avec le feutre un peu plus gros. Je vais tout doucement pour pas que ça fasse des grosses tâches non plus, mais vraiment dans les parties qui sont les plus foncées en fait et toujours en gardant un côté un peu jeté un peu… pas trop… garder l’esprit du dessin. Il faut garder à esprit que les brillances s’obtiennent par les contrastes donc s’il n’y a pas assez de contraste il faut rajouter.

Un dernier petit trait pour dire… mais bon à un moment on se rend compte que ce qu’on met n’est plus forcément utile…

Et je laisse faire oui oui.

Donc voilà c’est un sujet assez jeté c’est rapide. Mais c’est intéressant de faire ce genre de chose à partir de n’importe quel objet en fait un croquis rapide comme ça…

Ça fait…

C’est de l’entrainement.

Ça fait progresser.

C’est de l’entrainement et en plus c’est beau.

Moi j’adore. J’adore particulièrement quand tu bosses rapidement, non mais surtout quand voilà on est dans l’esquisse on est dans le… dans l’ébauche poussée.

Ici on est un petit peu entre deux.

Oui oui oui.

C’est-à-dire que… on a quand même fait un dessin de base et après j’ai essayé de travailler assez rapidement. Mais on n’est pas non dans le dessin direct au feutre.

Oui c’est vrai.

Voilà on est un peu entre les deux sans être trop trop précis, garder un peu de fraicheur dans le dessin.

Moi je disais ben le feutre pour faire de la brillance sur du métal tu es sûre que tu n’as pas mieux Marie quand même ? Et ben non c’est bien. Ça rend bien ? Ça va ?

En fait on peut tout faire avec toutes les techniques pratiquement. L’idée c’est aussi d’essayer de…

Se faire oui… se faire ses propres choix…

 

Ses propres goûts en fonction du choix.

Super.

Testez des choses.

A vous. A vous maintenant. Faites-vous plaisir. Faites-vous du bien. Progressez doucement. Regardez bien le travail de Marie. Et puis à très bientôt.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Objets
Durée de la Vidéo 14mn09