Un ananas au brou de noix

---------- Introduction

Marie un exercice que j’aime dont je raffole.

Oui on va faire quelque chose de… d’un peu jeté un peu…

Oui.

Lâché.

Exotique un peu aussi.

Si on veut oui.

Ben un ananas.

Oui on va dessiner un ananas…

Oui.

Avec du brou de noix et un bâton.

Et surtout un outil génial vous allez voir. Regardez bien ça, la manière dont… on n’en dit pas plus. Marie va vous présenter et fabriquer ça sous vos yeux.

---------- Démonstration

Alors cet ananas, comment… comment on prend ?

Alors je vais commencer par préparer mon outil.

Ah oui c’est vrai

En fait je vais vous montrer une technique que j’ai beaucoup utilisée quand j’étais étudiante. C’est en fait avec un pinceau.

Un peu condamné tant qu’à faire?

Ben oui et non celui-là il est condamné.

Celui-là après il va fléchir.

Mais ça n’abime pas du tout le pinceau ce que je vais faire en n’abimant que le manche. Enfin on abime en fait on transforme le manche du pinceau en un autre outil donc on taille.

On parlait de calame tous les deux ? Ça fera un calame.

Voilà en fait on va faire son propre calame plus ou moins bon on taille un côté bien plat ensuite on le retourne et on fait la même chose de l’autre côté, bien plat.

Sans se blesser.

Sans se blesser. Le bois est plus ou moins durs.

Oui oui.

Jusqu’à arriver à peu près à un petit millimètre en fait d’épaisseur. Même pas. Et ensuite…

En biseau ?

Ah il est vraiment dur ce bois par rapport à celui que j’ai fait.

Tu n’es plus en direct alors tu dois y arriver.

Oui oui

Ok.

Voilà et donc je ne le ménage pas.

Oui oui ce n’est pas grave. Ce n’est pas grave.

Donc en fait ce morceau de bois va nous permettre de travailler alors avec de l’encre de Chine ici c’est du brou de noix donc soit avec…

Oui c’est top

Des aplats en fait ou si on prend de pied ou bien sûr varier…

On fait ce qu’on veut en fait avec ça ?

Oui.

Excellent.

Donc ça ne conserve pas beaucoup d’encre.

Non pas de réserve.

Il faut beaucoup tremper…

Oui.

Mais ça permet quand même de faire des choses assez intéressantes donc voilà on va dessiner notre ananas avec cet outil très simple basique.

Ça marche.

 

C’est parti.

Voilà donc je vais dessiner un ananas comme ça. J’ai mon brou de noix, de l’eau au cas où je voudrai éclaircir un petit peu mon brou de noix mais en principe je n’en ai pas besoin. Et j’attaque directement donc sachant que l’ananas est à peu près la moitié des feuilles enfin je veux dire les feuilles font un et l’ananas à peu près un, ici on va être assez libre on va partir de quelque chose d’assez libre on ne va pas trop se caler sur les proportions etcetera.

Donc au calame enfin avec mon petit bâton je vais démarrer par l’endroit où mon ananas vient se… et puis je vais dessiner très très fin la forme générale de l’ananas même si après ça disparaîtra. Donc juste avec la pointe.  Et à partir de là je vais tout de suite monter quelques feuilles en les dessinant soit par le contour ou soit par les ombres. Donc pour les dessiner par les ombres, je dessine en fait avec mon bâton à plat. Voilà donc par exemple ici.

Donc maintenant je vais m’attaquer à cette partie-là donc je vais essayer d’observer un peu ce qui se passe avec les différentes rangées des cages je vais essayer de les placer donc sans trop les calculer non plus. On voit qu’elle tourne comme ça un peu donc je vais y aller étape par étape. Commençons avec du fin. Et tout de suite en mettant mon trait plus fin dans la lumière et plus gros dans les ombres.

Maintenant je vais mettre un petit peu de… essayer de mettre un petit peu d’ombre et de lumière dans tout ça en utilisant un peu d’eau sur mon bâton et pour faire tourner un tout petit peu mon ananas donc à la fois dans les feuilles.

Je peux utiliser mon bâton à plat. Je peux aussi faire un peu… m’amuser au graphisme un peu en faisant des choses comme ça. Même mixer le deux pourquoi pas ?

Bon je pense que je vais arrêter là.

 

Tu fais toute nickel vas-y.

Donc voilà le résultat.

J’adore.

Brou de noix et un pinceau taillé.

Alors pas sacrifié puisqu’il est…

Non.

Il est détourné allez on va dire détourné.

Il n’est pas sacrifié au contraire il a un double usage.

Oui oui super il est détourné c’est magnifique. Alors moi j’ai adoré faire ça. J’ai des calames j’ai plein de calames mais je vais m’y mettre. C’est cool.

Et en fait ce qu’il faut dans ce genre d’exercice c’est garder la liberté du trait en fait pas être trop…

Que le calame c’est propice pour ça indirectement tu sais.

Oui oui tout à fait, c’est laisser aller sa main.

Oui oui.

Et si de temps en temps on ne va pas tout à fait là où on voulait ben ce n’est pas grave j’ai fait avec.

Oui. Ça va aller quand même je crois. Vous avez de quoi faire un bel exercice. L’ananas s’y prête parce qu’il a… il a… il donne cette liberté-là.

Oui oui oui oui.

C’est vrai ?

Oui.

Voilà et puis l’outil aussi puisque… avec ces pleins et ces déliés on fait ce qu’on veut enfin elle a déjà dit tout ça bien mieux que moi. A vous maintenant au travail.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [Karine BRAGARD le 05/04/2017]

    Je saurai faire mes calames maintenant !
    L'ananas est vraiment un très beau fruit !...sa peau est magnifique, on dirait qu'elle comporte de grosses écailles

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Natures mortes
Durée de la Vidéo 09mn32